La science derrière votre chien et son comportement

Article publié par Jean Marie Bauhaus
Minutes de Lecture

La science autour des chiens progresse, car de plus en plus de chercheurs consacrent du temps et des ressources à comprendre le fonctionnement interne de l’évolution des relations étroites entre les humains et nos compagnons à quatre pattes. En étudiant la biologie et la psychologie des chiens, nous avons une meilleure compréhension de leur comportement. Curieux de découvrir ce que dit la science à propos de votre chien? Continuez votre lecture à propos des aspects les plus captivants que nous avons découverts

Pourquoi les chiens dorment-ils autant?

Puppy sleeps on her back in a brown dog bed with toys around her.

La durée de sommeil d’un chien dépend de nombreux facteurs, y compris son âge, sa taille, sa race, sa santé et son niveau d’activité. Les chiens qui n’ont pas de quoi s’occuper pendant la journée auront plus tendance à tomber de sommeil par pur ennui ou simplement parce qu’ils adorent dormir. L’American Kennel Club affirme que tous les chiens ont besoin de dormir plus que les humains. La cause étant la durée de leur sommeil paradoxal. Le sommeil des humains est constitué de 25 % de cycles de sommeil paradoxal, qui est le stade de sommeil le plus profond et le plus reposant. Pour les chiens, ce stade ne représente que 10 % de leur sieste, ce qui signifie qu’ils ont besoin de dormir plus longtemps afin de compenser ce déséquilibre.

Que disent les chiens lorsqu’ils aboient?

Même si les chiens aboient pour de nombreuses raisons, les biologistes ont d’abord pensé que leur aboiement était le même, peu importe le contexte. Cependant, le Scientific American affirme qu’en s’intéressant à la biologie des chiens, les chercheurs ont récemment découvert l’élasticité de leurs cordes vocales, qui leur donne la capacité de modifier légèrement le son de leur aboiement afin de transmettre différents messages.

Des images spectrographiques de l’aboiement des chiens ont montré des différences en matière de délai, d’intensité et d’amplitude. Tous ces facteurs varient selon le contexte. C’est également valable pour les grognements. Même si les chercheurs ne sont pas encore certains de la signification de ces différents aboiements et grognements, des expériences ont montré que les chiens réagissaient différemment aux vocalisations des autres chiens selon le contexte. Par exemple, les scientifiques ont enregistré un chien grogner pour sa nourriture et grogner devant un étranger. Lorsqu’on offrait une gâterie à un autre chien, celui-ci était plus hésitant à l’accepter lorsque l’enregistrement du « grognement pour la nourriture » était joué, en comparaison à l’enregistrement du « grognement devant un étranger ». D’autres expériences ont montré que les chiens et les personnes ont plus tendance à réagir lorsqu’ils entendent le « grognement devant un étranger » qu’à tout autre type d’aboiement. Plus de recherches sur la science des chiens sont nécessaires pour décoder tous les aboiements et grognements, il est cependant plus clair que l’aboiement des chiens constitue un élément de communication complexe, et non seulement un outil pour s’amuser.

À quelle vitesse les chiens peuvent-ils courir?

La vitesse à laquelle peut courir un chien dépend de chaque chien. La vitesse de course dépend grandement de la taille, de la morphologie, de la longueur des pattes, aussi bien que de l’âge, de la santé et des conditions physiques. D’après Wag!, la vitesse moyenne de course des lévriers anglais, qui sont les chiens les plus rapides au monde, est de 72 km/h (45 miles par heure). Parmi eux, le plus rapide a couru jusqu’à 81 km/h (50,5 miles par heure). Les lévriers anglais et d’autres races rapides, comme les lévriers nains et les lévriers afghans, semblent avoir été conçus pour courir rapidement. Tous les chiens ont la capacité de rendre leur corps plus aérodynamique lorsqu’ils courent, soit en aplatissant leurs oreilles afin de réduire la résistance au vent, soit en les remontant pour éviter de trébucher.

La manière dont les chiens bougent leurs pattes évolue également pendant la course. Un chien qui marche bouge ses pattes droites et ses pattes gauches ensemble, alors qu’un chien qui court saute avec ses pattes avant et ses pattes arrière jointes, ce qui lui permet d’aller plus vite.

À quelle hauteur un chien peut-il sauter?

Pour certains chiens, la capacité de sauter sur un divan n’est pas un exploit. Pour d’autres, un petit escalier pourrait être nécessaire pour lui permettre de venir se blottir contre vous dans votre fauteuil favori. Il peut aussi être difficile de garder certains chiens dans un jardin grillagé à cause de leur capacité à sauter. La capacité d’un chien à sauter est similaire à celle d’un chien à courir, c’est-à-dire qu’elle dépend grandement de sa taille, de sa force, de son âge, de sa santé et de sa condition physique. Le site Cuteness affirme que les chiens qui peuvent sauter le plus haut peuvent aller jusqu’à 6 pieds, mais que le plus impressionnant reste les chiens de petites races qui peuvent sauter plusieurs fois la hauteur de leur propre corps. Un autre aspect des sauts des chiens est la distance à laquelle ils peuvent sauter. Dans les compétitions de plongeon, les chiens sont généralement entraînés à courir et à sauter dans l’eau pour voir jusqu’où ils peuvent aller. D’après le rapport de The Labrador Site, certains sauts peuvent atteindre près de 30 pieds.

À quel point la vue des chiens est-elle bonne?

Malgré le fait qu’ils présentent une forme de daltonisme, la vue des chiens est remarquable. Ils peuvent voir des choses que nous ne pouvons pas voir. Le site BarkPost énumère un nombre de choses que votre chien peut voir, mais qui nous sont imperceptibles, comme le champ magnétique de la Terre et les motifs ultraviolets, même sans la présence de lumière ultraviolette. Cependant, la vue des chiens n’est pas forcément meilleure que celles des humains. Selon le cabinet vétérinaire Veterinary Vision, la position des yeux des chiens, qui se trouvent sur le côté de leur tête, permet une meilleure vision périphérique. Toutefois, leur acuité visuelle (ou leur capacité à porter une attention sur un objet) est de seulement 20 à 40 % par rapport à celle des humains, ce qui signifie qu’un chien peut discerner un objet à une distance de 20 pieds. Un humain, quant à lui, pourrait discerner cet objet à une distance de 90 pieds, s’il a une vision parfaite. C’est pour cette raison que les chiens dépendent grandement de leurs autres sens pour les aider à se déplacer dans leur environnement.

À quel point un chien entend-il bien?

L’ouïe des chiens n’est pas un mythe. Il s’agit en effet d’un avantage biologique qui les a aidés pendant des milliers d’années. Selon Petful, un chien peut entendre un son à une distance six fois plus loin qu'un humain. Les chiens ont la capacité d’utiliser leurs oreilles indépendamment l’une de l’autre, et de changer leur direction lorsqu’ils écoutent, ce qui les aide à cibler le son qu’ils entendent. Ce phénomène est possible grâce aux 18 muscles qu’ils possèdent dans leurs oreilles (trois fois plus que dans l’oreille humaine). Les chiens ont également la capacité d’entendre à différentes fréquences. C’est la raison pour laquelle les sifflets à chiens ont un si grand effet sur eux, même si, en tant qu’humains, nous ne les entendons pas. Les chiens ont également la capacité de choisir ce qu’ils écoutent, de la même manière que les humains. Ce qui veut dire que si vous demandez à votre chien de rentrer alors qu’il se trouve dans le jardin et qu’il a l’air de vous ignorer, il y a de grandes chances que ce soit le cas.

Pourquoi les chiens sont-ils aussi heureux de nous voir?

Two pomeranian dogs smiling in car.Lorsque vous rentrez chez vous à la fin d’une longue journée, ou même après quelques heures, il y a de grandes chances que votre chien soit au septième ciel et déborde de joie et d’enthousiasme. À tout coup! L’incroyable réaction des chiens lorsqu’ils retrouvent leur maître est l’une des choses que nous aimons tant chez eux. Mais pourquoi sont-ils aussi heureux?

D’après le blogue io9, trois facteurs rentrent en jeu. En étudiant les imageries du cerveau des chiens exposés à certaines odeurs, les chercheurs du comportement canin ont trouvé que l’odeur familière de leur maître activait le système de récompense de leur cerveau d’une manière qu’aucune autre odeur n’égalait. Cela signifie non seulement que les chiens savent discerner l’odeur des chiens de celles des humains, mais que les chiens adorent passer du temps avec leur maître.

Une autre étude s’est servie d’une expérience menée auprès d’enfants qui retrouvaient leur mère après une absence, afin de comparer leurs réactions à celles d’un chien réuni avec son maître. Les chercheurs ont trouvé que les deux réponses étaient similaires. Il est important de se rappeler que les chiens sont des animaux sociaux qui n’aiment pas être laissés seuls. Pour eux, notre retour à la maison est un signe de soulagement les sortant de la solitude et de l’ennui. Avec tous ces facteurs ajoutés les uns aux autres, pas étonnant que les chiens ne peuvent contenir leur joie de voir leurs personnes préférées.

Pourquoi y a-t-il autant de races de chiens différentes?

Les chiens représentent l’une des espèces les plus variées au monde. Le Britain Kennel Club dénombre 218 races différentes, et cela ne comprend pas les variations régionales, les croisements de deux ou de plusieurs races et tous les bâtards qui s’amusent librement dans la nature.

Comme il existe une grande diversité chez les chiens, autant du point de vue de la couleur de leur robe, de leur morphologie, de leur taille ou de leur tempérament, les scientifiques pensent que les chiens sont issus des loups et qu’ils ont commencé à évoluer génétiquement il y a 27 000 ans. Vous pouvez remercier nos ancêtres chasseurs-cueilleurs propriétaires d’animaux domestiques pour leur rôle dans la diversité des races de chiens comme nous la connaissons aujourd’hui. Personne ne peut vraiment confirmer le moment où ont commencé les croisements de races de chiens, qui à l’époque avaient pour but de faire ressortir les caractéristiques désirées. Toutefois, grâce à ces pratiques, les humains ont involontairement participé à la sélection génétique, en faisant correspondre les gènes dominants et en manipulant les expressions génétiques chez les générations de chiens suivantes.

Cette pratique perdure depuis aussi longtemps que le moment où les chiens ont été domestiqués. Le croisement sélectif des races a explosé au 19e siècle lorsque les gens ont commencé à croiser de nouvelles races pour des raisons esthétiques et pour créer de la nouveauté, plutôt que pour des caractéristiques utiles pour les chiens de chasse ou de troupeau. Puisque cette pratique continue aujourd’hui, le nombre de races de chiens et la diversité au sein des espèces continuent d’augmenter.

Il ne fait aucun doute que les chiens sont spéciaux, tout comme le lien que nous partageons avec eux. La science canine continue d'évoluer, et nous continuons de découvrir de plus en plus de choses sur nos compagnons à quatre pattes préférés. Mais il y a une chose que la science n’a pas besoin de nous dire, et c’est à quel point nos chiens sont exceptionnels, tous autant qu’ils sont.

 

Contributor Bio

Jean Marie Bauhaus

Jean Marie Bauhaus

Jean Marie Bauhaus est propriétaire d'animaux domestiques, blogueuse et romancière. Elle vit à Tulsa, en Oklahoma (États-Unis), où elle écrit souvent sous la supervision de ses compagnons à quatre pattes.

 

Articles associés

Produits connexes