L’anxiété du chat : Comprendre votre chat stressé

Article publié par
minutes de lecture

Il vous arrive peut-être parfois de rire quand quelque chose fait sursauter votre chat. Cependant, il ne faut pas prendre à la légère un chat qui se montre peureux ou angoissé. L’anxiété des chats peut être un problème grave, surtout si elle n’est pas traitée. Si vous pensez avoir affaire à un chat stressé, poursuivez votre lecture afin de comprendre ce qui se passe chez votre chat et comment vous pouvez l’aider.

Explication de l’anxiété du chat

White calico cat hides underneath bed.Les chats ressentent de l’anxiété lorsqu’ils anticipent un danger  «d’origine inconnue ou imaginée qui se traduit par des réactions corporelles normales (...) associées à la peur », selon PetMD. En d’autres termes, un chat anxieux semble chroniquement stressé et effrayé sans raison évidente. Cependant, cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de raison. Cela signifie simplement qu’il faudra un certain temps et une enquête pour en déterminer la cause.

Les causes potentielles qui peuvent entraîner un stress chez le chat sont nombreuses et variées. L’anxiété des chats peut être causée par une douleur ou une maladie, l’exposition à une substance toxique ou par des maladies infectieuses qui touchent le système nerveux. Un facteur psychologique peut en être la source, comme une expérience traumatisante, un manque de socialisation adéquate ou des antécédents de maltraitance ou de négligence. Un cerveau vieillissant peut également causer de l’anxiété, surtout chez les chats âgés souffrant de troubles de la mémoire ou de démence. Les douleurs articulaires chez les chats âgés peuvent aussi provoquer des comportements anxieux, comme le fait de se cacher ou de ne pas utiliser le bac à litière. Parmi les autres causes potentielles d’anxiété, on peut citer des meubles neufs ou déplacés, un nouvel animal ou un bébé dans la maison, ou même une nouvelle maison.

Parmi les formes les plus courantes de l’anxiété des chats, on retrouve l’angoisse de la séparation, lorsque votre chat est anxieux et stressé lorsque vous le quittez des yeux ou lorsqu’il est seul à la maison. Selon PetMD, cela est particulièrement fréquent chez les chats ayant subi un abandon ou qui ont été relogés ou sont passés de propriétaire en propriétaire.

Le trouble obsessionnel compulsif (TOC), caractérisé par des comportements exagérés et répétitifs, peut également affecter les chats. Les causes du TOC chez les chats ne sont pas vraiment connues et, par conséquent, le TOC est généralement classé comme un trouble mental, bien qu’il puisse être déclenché par le stress, explique PetMD. Les propriétaires d’animaux domestiques peuvent renforcer de façon involontaire les comportements de TOC en essayant de calmer leur chat ou en leur accordant de l’attention lorsqu’ils agissent de manière indésirable. Il convient également de noter que certaines races sont génétiquement prédisposées à certains comportements obsessionnels compulsifs. Les siamois et les autres races asiatiques sont particulièrement sujets à ces types de comportements.

Comment savoir si vous avez un chat anxieux?

Surveillez ces signes

Un chat anxieux n’est pas trop difficile à détecter. PetMD identifie les signes et symptômes suivants de l’anxiété généralisée des chats :

  • Le chat tremble
  • Il se retire et se cache
  • Il devient moins actif
  • Il tente de s’échapper
  • Il présente un comportement destructeur ou agressif
  • Il a la diarrhée
  • Il n’utilise pas le bac à litière
  • Il présente des plaies et lésions résultant d’un toilettage excessif

D’autres symptômes comprennent une perte ou une diminution de l’appétit, une perte de poids, une vocalisation excessive, la léthargie et l'agitation, affirme PetMD. Le TOC peut être identifié par des comportements excessifs et répétitifs, comme manger, sucer ou mâcher du tissu, un toilettage obsessionnel, des miaulements répétitifs et une agitation continuelle. En cas d’angoisse de la séparation, votre chat se portera probablement bien tant que vous êtes dans les parages, mais il peut commencer à présenter un comportement angoissé lorsqu’il sent que vous êtes sur le point de partir.

Aider votre chat stressé

La première chose que vous devez savoir pour aider votre chat anxieux est que vous ne devez jamais le punir ou le réprimander pour son comportement anxieux. Cela ne fera qu’accroître les associations négatives et la peur, et aggraver les choses au lieu de les améliorer. L’objectif doit être de l'aider à se sentir en sécurité et à se détendre dans son environnement.

Brown tabby kitten being inspected by a vet on a table.Une fois que vous avez identifié des comportements anxieux chez votre chat, la première étape consiste à prendre rendez-vous avec votre vétérinaire pour diagnostiquer ou exclure tout problème de santé sous-jacent ou toute toxine qui pourrait être à l’origine du stress de votre chat. Comme les chats ont tendance à cacher leur douleur, ce n’est pas quelque chose qui est susceptible d’être évident, et cela peut nécessiter une série complète de prélèvements sanguins et d’autres tests. S’il s’avère que votre chat souffre de douleur ou d’un problème médical, il suffira peut-être de traiter le problème pour éliminer le comportement anxieux et aider votre chat à retrouver une vie normale.

D’autre part, si votre vétérinaire exclut un problème physique comme cause, cela peut signifier que le problème est psychologique. Si c’est le cas, votre vétérinaire devrait être en mesure de vous conseiller un traitement.

En plus de prescrire des médicaments contre l’anxiété pour aider votre chat à rester calme, votre vétérinaire pourrait vous recommander un spécialiste du comportement animal certifié ou un dresseur pour vous aider, vous et votre chat, à améliorer le comportement et à le contrecarrer. Le conditionnement comportemental consiste à identifier les facteurs déclenchant de la peur dans la vie de votre chat et à le désensibiliser à ces déclencheurs par une exposition répétée et sécuritaire, ou à les supprimer de son environnement. Le contre-conditionnement, qui est similaire, consiste à former votre chat à remplacer un comportement négatif par un comportement positif, tout en établissant des associations positives avec le nouveau comportement. Par exemple, si votre chat est anxieux lorsqu’il sent que vous êtes sur le point de partir, entraînez-le à se coucher et récompensez-le en lui offrant une gâterie ou un jouet préféré. Avec le temps, il associera votre départ à cette récompense positive et il apprendra à l’accepter. L’objectif général de cette formation et de ce conditionnement est d’enseigner à votre chat qu’il est en sécurité et qu’il peut se détendre.

Si elle n’est pas traitée

L’anxiété non traitée ne s’atténue pas d’elle-même et s’aggravera avec le temps, et les comportements indésirables seront de plus en plus prononcés. Tout comme pour les humains, le stress chronique peut avoir un effet physiologique sur la santé de votre chat. S’il persiste, il pourrait compromettre son système immunitaire et le rendre plus vulnérable aux maladies, ce qui, à son tour, aggravera son stress. Il pourrait aussi souffrir de dépression grave en plus de l’anxiété, ce qui peut entraîner des problèmes de comportement supplémentaires. Dans l’intérêt de votre chat, mais aussi pour assurer la tranquillité de votre foyer, il est important d’intervenir le plus rapidement possible pour apaiser l’anxiété de votre chat.

Si vous pensez que votre chat souffre d’anxiété, rassurez-vous. Grâce à l’amour, à la patience et à la volonté de faire votre part pour l’aider, votre chat a toutes les chances de se rétablir complètement et de retrouver sa santé et sa joie de vivre.

Contributor Bio

$authorImageAlt

Jean Marie Bauhaus

 

Jean Marie Bauhaus est propriétaire d’animal domestique, blogueuse et romancière. Elle vit à Tulsa en Oklahoma aux É.-U., où elle écrit souvent sous la supervision de ses compagnons à quatre pattes.

 

Articles associés

  • Malpropreté chez le chat : délit de litière  

    Les chats ne voient pas tous malheureusement le lien entre faire ses besoins et aller dans la litière. Même les chats qui ont compris le principe vont parfois choisir un autre endroit dans la maison pour se soulager.
  • Impact du vieillissement du cerveau chez le chat  

    Les effets du vieillissement sont malheureusement inévitables, tant chez les humains que chez nos amis les chats.
  • Chats à la peau sensible : regarder sous la fourrure  

    Comme le sait tout propriétaire, caresser un chat est un des plaisirs simples de la vie. Le mouvement de la main glissant sur une fourrure épaisse et lustrée procure autant de plaisir au chat qu’à son maître. Malheureusement, si le chat a des problèmes de peau, ce plaisir simple peut devenir désagréable.
  • La prise en charge du poids  

    Cat playing with ownerw Saviez-vous que l'obésité affecte plus de 50 pour cent des animaux de compagnie en Amérique? Si votre chat est en surpoids, il peut développer toutes sortes de problèmes de santé comme l'arthrite douloureuse, la maladie cardiaque, la difficulté à respirer, le diabète et même le cancer de la vessie.

Produits connexes