Comment fabriquer soi-même un parcours à obstacles pour chien

Vous adorez passer du temps avec votre chien et aimeriez faire des exercices d’agilité avec lui, mais un parcours vous semble hors de prix? Réjouissez-vous, car vous avez probablement sous la main le matériel et les outils nécessaires pour fabriquer un parcours à obstacles à peu de frais. Peu importe que votre chien ou vous n’ayez pas d’expérience dans l’entraînement à l’agilité. Il existe beaucoup de trucs simples que vous pourrez vous-même enseigner à votre animal. Montez votre parcours en fabriquant des haies pour sauts en hauteur, des piquets de slalom et des tunnels, et en un rien de temps vous aurez l’air de professionnels tous les deux!

Il y a quelques facteurs à considérer avant de fabriquer un parcours à obstacles pour chien. D’abord, vous devez disposer de suffisamment d’espace pour chaque obstacle et tout autour, par mesure de sécurité. De plus, vos obstacles doivent pouvoir se disloquer assez facilement afin d’éviter que votre animal se blesse pendant les exercices. Enfin, vous devez faire preuve de patience pendant le dressage si vous voulez que l’expérience porte fruits, pour votre chien comme pour vous.

Saut d’obstacles

Le saut d’obstacles est un fameux exercice à enseigner à votre chien quand vous commencez son entraînement à l’agilité. Il suffit d’avoir sous la main une corbeille à linge et une tringle à rideau pour fabriquer des obstacles faciles qu’un chien débutant pourra franchir sans problème. Ensuite, s’il vous reste des tuyaux et des bouchons en PVC d’un récent projet de plomberie, ils pourront vous servir à fabriquer des haies constituées de barres amovibles que vous levez ou abaissez à la hauteur convenable pour l’apprentissage des sauts.Labrador mix dog jumping through hula hoop that girl in gray sweater holds up.

Vous trouverez des instructions pour fabriquer des haies à partir de tuyaux en PVC sur le site Instructables.

Avez-vous un cerceau ou des nouilles de piscine? Ces objets sont suffisamment mous et compressibles pour servir d’obstacles de saut. Quand vous commencez à entraîner votre chien, vous pouvez simplement tenir le cerceau à la hauteur désirée. Tous les objets utilisés doivent pouvoir s’écraser facilement, car vous ne voulez pas que votre chien se blesse s’il ne réussit pas à franchir l’obstacle.

Parcours de slalom

Avez-vous des cônes orange qui vous restent de l’époque où vos enfants s’entraînaient au soccer? Ils conviennent parfaitement pour monter un parcours de slalom destiné à un autre type d’exercice d’agilité. Placez les cônes comme vous le feriez pour une partie improvisée de football ou de soccer.

Avez-vous déjà utilisé des poteaux qui ressemblent à des cannes en bonbon pour décorer votre maison pendant le temps des Fêtes? Si c’est le cas, parfait! Bien que votre chien soit plus grand que les cônes, il comprendra clairement qu’il doit zigzaguer entre ces poteaux légers.

Vous devez vous assurer que les piquets de slalom soient assez solides pour éviter qu’ils tombent chaque fois que votre chien en contourne un. D’autre part, comme dans le cas des sauts d’obstacles, vous ne voulez pas non plus que votre chien se blesse s’il en frappe un, de sorte que vos piquets doivent être assez légers. Ne les placez pas trop proches l’un de l’autre, mais pas trop éloignés non plus.

Commencez l’exercice en faisant marcher votre chien entre les cônes, avant d’essayer de le faire courir. Vous pouvez l’entraîner en le promenant avec sa laisse autour de chaque cône et en le récompensant quand il a réussi l’exercice, ou bien vous pouvez le faire avancer en lui tendant une gâterie qu’il ne pourra saisir qu’au bout du parcours. Assurez-vous de répéter les mêmes ordres verbaux ou gestuels pendant l’entraînement, afin que votre chien associe chaque ordre avec chaque mouvement que vous attendez de lui.

Tunnel

Beaucoup d’options s’offrent à vous pour créer un tunnel à partir d’articles ménagers. Vos enfants se sont peut-être déjà amusés avec des tunnels jouets qui ne servent plus maintenant. Ces tunnels légers et compressibles font parfaitement l’affaire pour un entraînement à l’agilité de votre chien. Ils ont aussi l’avantage d’être faciles à ranger et de prendre peu de place.

Un chien qui n’a jamais parcouru de tunnel pourrait avoir autant de plaisir à traverser une boîte de carton dont le fond a été enlevé. Dans ce cas, vous devrez peut-être renforcer la boîte pendant que votre chien l’utilise. Par la suite, faites-lui parcourir des tunnels assez courts, pas plus de 4 ou 5 pieds de longueur, jusqu’à ce qu’il s’habitue à s’enfoncer dans cet objet apparemment sans issue.

Si votre chien ne s’est jamais entraîné à l’agilité dans un tunnel, il hésitera peut-être à l’essayer au début. Encouragez-le à le faire, quitte à vous mettre à quatre pattes et à parcourir vous-même le tunnel pour que votre chien vous suive. Comme autre solution, vous pouvez placer des gâteries à l’entrée, au milieu et à la sortie du tunnel pour inciter votre nouvel athlète à se rendre jusqu’au bout. Encore une fois, soyez constant en exprimant toujours les mêmes ordres verbaux, pour que votre chien les associe à la tâche à accomplir, en l’occurrence, traverser le tunnel.

Rampes

Les rampes sont un autre élément amusant que vous pouvez insérer dans un parcours à obstacles. Il suffit d’appuyer des feuilles de contreplaqué sur des parpaings (blocs de béton creux) pour fabriquer une rampe simple que votre chien pourra monter et descendre en courant. L’essentiel, c’est que la rampe soit solide et que les éléments ne bougent pas sous le poids de votre chien, afin de demeurer sécuritaire.

Modifiez l’ordre du parcours

Une fois que votre chien s’est habitué au parcours et qu’il franchit chaque obstacle en obéissant à un ordre verbal ou à un geste de la main, modifiez l’ordre du parcours. Ainsi, votre chien comprendra mieux qu’il doit porter attention aux ordres verbaux, plutôt que de toujours refaire le circuit appris.

Vous voulez rendre le parcours encore plus amusant? Introduisez alors quelques jeux supplémentaires, comme lancer une balle de tennis que votre chien doit rapporter à la fin du parcours, ou bien le faire sauter dans une piscine pour enfant afin d’aller chercher un jouet flottant. Pendant les chaudes journées d’été, songez à ajouter des jets d’eau le long du parcours pour rafraîchir votre chien, en prenant garde toutefois que l’eau ne tombe pas sur les rampes pour éviter que votre chien glisse et se fasse mal en courant.

Quelles que soient les composantes de votre parcours à obstacles, soyez assuré que votre chien y trouvera beaucoup de plaisir. De plus, votre parcours lui procurera de l’exercice physique dont il a besoin pour rester en forme, et vous aurez vous-même beaucoup de satisfaction à le regarder s’élancer d’un obstacle à l’autre. Après un certain temps, vous pourrez commencer à le chronométrer pour voir à quelle vitesse il peut accomplir le parcours. Qui sait, il sera peut-être alors devenu un pro!

Contributor Bio

Erin Ollila

Note biographique

Erin Ollila, une passionnée des animaux de compagnie, croit en la puissance du message, qui peut non seulement informer mais aussi transformer l’auditoire cible. Ses écrits se retrouvent partout sur Internet et dans des médias imprimés. Vous pouvez la contacter sur son compte Twitter @ReinventingErin ou apprendre à mieux la connaître à la page http://erinollila.com.

 

Articles connexes sur les soins aux animaux