Comment changer la nourriture de votre nouveau chien

Un changement de nourriture n’est pas une chose à faire à la hâte, surtout quand vous amenez un nouveau chien à la maison. À voir des chiens croquer les déchets d’une poubelle renversée, vous serez porté à croire qu’ils ont un estomac de fer. La réalité est tout autre : les chiens ont un estomac étonnamment fragile, et un changement abrupt de nourriture peut leur occasionner des troubles digestifs. Voici quelques conseils qui vous permettront d’aider votre nouveau chien à faire la transition en douceur côté nourriture :

Commencez avec la nourriture connue

Demandez au responsable du refuge de vous donner un peu de la nourriture habituelle pour apporter chez vous, idéalement une provision d’une semaine. Si ce n’est pas possible, prenez en note le nom de la marque de nourriture et procurez-vous-en un petit sac avant d’amener votre nouveau chien à la maison.

Changez la nourriture graduellement

Beaucoup de refuges pour animaux ont des contraintes budgétaires qui les empêchent de servir à leurs pensionnaires des nourritures haut de gamme. Il se peut donc que vous vouliez changer tout de suite la nourriture de votre nouveau chien. Bien que vos intentions soient bonnes, vous devriez agir avec prudence. Un changement abrupt de régime alimentaire peut causer à votre chien des troubles digestifs à l’origine de vomissements ou de diarrhée – et la dernière chose que vous souhaitiez, c’est bien qu’il associe son nouveau foyer à un malaise gastro-intestinal!

Qu’entend-on par changement graduel? La plupart des experts recommandent une période de transition de cinq à sept jours pendant lesquels vous mélangez les deux nourritures, l’ancienne et la nouvelle, en augmentant chaque jour la proportion de la nouvelle. PetMD recommande la progression suivante :

  • Le premier jour, mélangez 20 pour cent de la nouvelle nourriture avec 80 pour cent de l’ancienne.
  • Le deuxième jour, mélangez 40 pour cent de la nouvelle nourriture avec 60 pour cent de l’ancienne.
  • Le troisième jour, mélangez 60 pour cent de la nouvelle nourriture avec 40 pour cent de l’ancienne.
  • Le quatrième jour, mélangez 80 pour cent de la nouvelle nourriture avec 20 pour cent de l’ancienne.
  • Le cinquième jour, servez 100 pour cent de la nouvelle nourriture à votre chien.

Surveillez les réactions

Surveillez bien votre chien pour voir ses réactions à la nouvelle nourriture. En plus d’être attentif aux signes de dérangement gastrique, jetez aussi un coup d’œil à ses selles. Si elles sont liquides ou anormalement molles, ou si d’autres symptômes de dérangement intestinal se manifestent, ralentissez le processus et donnez-lui plus de temps pour s’habituer.

Sachez arrêter si le chien n’est pas prêt

Il peut arriver que votre chien ne tolère pas la nouvelle nourriture, bien que vous procédiez au changement sans le presser, et c’est correct aussi. Une allergie ou une intolérance à un ingrédient de la nouvelle nourriture peut être en cause. Dans ce cas, réintroduisez progressivement l’ancienne nourriture dans son alimentation, puis dès que son estomac s’est rétabli, faites-lui essayer un autre produit. Si votre chien continue de mal supporter la transition, ou si ses selles contiennent du sang ou présentent une couleur inhabituelle, vous devriez consulter un vétérinaire.

Assurez une bonne hydratation à votre chien

Servez beaucoup d’eau à votre chien pour le garder bien hydraté, en particulier pendant la période de transition. S’il cesse de boire ou au contraire boit à l’excès, ce peut être un symptôme d’un trouble digestif grave en lien avec la nouvelle nourriture. Encore une fois, consultez un vétérinaire pour vous assurer que votre chien s’y adapte sainement.

Comment effectuer un changement rapide

Vous vous trouverez peut-être dans une situation où vous ne connaissez pas l’ancienne nourriture de votre chien, et que vous ne puissiez pas vous en procurer pour diverses raisons. Dans ce cas, vous pourriez effectuer la transition en servant à votre chien de petits repas à intervalles rapprochés de quelques heures, tout en guettant l’apparition de troubles digestifs entre les repas. Au besoin, choisissez une formule facile à digérer pour démarrer. Une fois que votre chien s’y est habitué, faites-le passer à votre marque ou formule favorite.

La perspective que votre chien ait mal au ventre (et fasse des dégâts dans la maison) est déjà une raison suffisante pour procéder graduellement à un changement de nourriture, mais songez aussi que votre nouveau chien a bien d’autres changements à assimiler pour s’intégrer à sa nouvelle vie. Comme les humains, les chiens tirent un grand réconfort des choses familières. Si vous lui servez la nourriture qu’il connaît pendant les premiers jours de sa vie chez vous, vous l’aiderez à mieux s’adapter à son nouveau milieu – ce qui sera aussi bon pour sa santé affective que digestive.

Note biographique

Jean Marie Bauhaus Contributor Photo

Jean Marie Bauhaus

Jean Marie Bauhaus est une auteure de fiction, rédactrice et réviseure pigiste qui vit à Tulsa, Oklahoma. Elle écrit fréquemment à propos des animaux et de leur santé à partir de son bureau à domicile, entourée de ses chouchous à fourrure.

Articles connexes sur les soins aux animaux