Merci de votre visite

Pour fermer votre session, cliquez sur "OK"


Science Diet - Vet's #1 Choice for Their Own Pets



Affenpinscher |  Afghan Hound |  Airedale Terrier |  Akbash Dog |  Akita |  Alaskan Klee Kai |  American Eskimo |  American Pit Bull Terrier |  American Staffordshire Terrier |  American Water Spaniel |  Australian Cattle Dog |  Australian Shepherd |  Basenji |  Basset Hound |  Beagle |  Bearded Collie |  Beauceron |  Bedlington Terrier |  Belgian Malinois |  Belgian Sheepdog |  Bernese Mountain Dog |  Bichon Frise |  Black and Tan Coonhound |  Bloodhound |  Border Collie |  Border Terrier |  Borzoi |  Boston Terrier |  Bouvier des Flandres |  Boxer |  Boykin Spaniel |  Briard |  Brittany |  Brussels Griffon |  Bullmastiff |  Bull Terrier |  Cairn Terrier |  Canadian Eskimo |  Cavalier King Charles Spaniel |  Chesapeake Bay Retriever |  Chihuahua |  Chinese Crested |  Chinook |  Chow Chow |  Clumber Spaniel |  Cocker Spaniel |  Collie or Scottish Collie |  Curly-Coated Retriever |  Dachshund |  Dalmatian |  Dandie Dinmont Terrier |  Doberman |  English Bulldog |  English Cocker Spaniel |  English Foxhound |  English Pointer |  English Setter |  English Springer Spaniel |  Field Spaniel |  Finnish Spitz |  Flat-Coated Retriever |  French Bulldog |  German Shepherd |  German Shorthaired Pointer |  German Wirehaired Pointer |  Giant Schnauzer |  Golden Retriever |  Great Dane |  Great Pyrenees |  Greyhound |  Havanese |  Ibizan Hound |  Irish Setter |  Irish Water Spaniel |  Irish Wolfhound |  Italian Greyhound |  Jack Russell Terrier |  Japanese Chin |  Keeshond |  Komondor |  Kuvasz |  Labrador Retriever |  Leonberger |  Lhasa Apso |  Maltese |  Mastiff |  Miniature Bull Terrier |  Miniature Pinscher |  Miniature Schnauzer |  Newfoundland |  Norfolk Terrier |  Norwegian Elkhound |  Norwich Terrier |  Old English Sheepdog |  Papillon |  Pekingese |  Pharaoh Hound |  Pomeranian |  Poodles |  Portuguese Water Dog |  Pug |  Puli |  Rhodesian Ridgeback |  Rottweiler |  Saint Bernard |  Saluki |  Samoyed |  Schipperke |  Scottish Deerhound |  Scottish Terrier |  Shetland Sheepdog |  Shih Tzu |  Siberian Husky |  Silky Terrier |  Skye Terrier |  Smooth Fox Terrier |  Soft-Coated Wheaten Terrier |  Staffordshire Bull Terrier |  Standard Schnauzer |  Vizsla |  Weimaraner |  Welsh Corgi Cardigan |  Welsh Corgi Pembroke |  Welsh Springer Spaniel |  West Highland White Terrier |  Whippet |  Wire Fox Terrier |  Xolotzcuintli |  Yorkshire Terrier

Le chien-loup irlandais est doux, sensible et aimant, mais sa taille est une considération importante. Il faut y penser à deux fois avant d’adopter ce chien qui a l’envergure d’un être humain!

     Chien-loup Irlandais Coup D'œil

Taille:

Poids:

Mâle: 120 à 155 lb
Femelle: 105 à 135 lb

Taille au garrot:

Mâle: 32 po

Femelle: 30 po

Traits particuliers:

Dolichocéphale (museau allongé)

Attentes réalistes:

Besoin d'exercice: 20 à 40 minutes par jour
Niveau d'énergie: Décontracté
Espérance de vie: 5 à 7 ans
Tendance à baver: Faible Tendance à ronfler: Faible
Tendance à aboyer: Faible
Tendance à creuser: Faible Besoin de compagnie/d'attention: Modéré

Utilités:

Chasse au loup et au renne

Pelage:

Longueur: Mi-long
Caractéristiques: Pelage double, droit, raide
Couleur: Gris, bringé, rouge, noir, blanc, fauve
Besoin de toilettage: Modéré

Reconnaissance officielle:

Classification AKC: Chiens courants
Classification UKC: Chiens de poursuite à vue et chiens parias
Popularité: Limitée


The Irish Wolfhound Dog Breed

Le chien-loup irlandais aime le temps froid et préfère se coucher sur les surfaces dures et froides pendant les mois d’été.

Le chien-loup irlandais, que l’on appelle également le lévrier irlandais, se distingue par sa taille imposante; on dit qu’il est le plus grand chien de la race canine. Mais il n’est pas qu’un grand chien : il est aussi robuste et rapide, capable de capturer et de tuer de gros animaux. Il présente les caractéristiques générales du lévrier – de longs membres, un corps relativement étroit, le rein légèrement arqué, la poitrine profonde et la taille relativement svelte – bien qu’il soit plus large et trapu. Comme pour la plupart des chiens de poursuite à vue, la queue est longue et portée bas.

Si on ajoute à ce portrait un poil rêche de type « fil de fer », on obtient un chien qui peut affronter le froid et l’humidité, courir au travers de buissons très denses et en ressortir sans aucune égratignure. Le propriétaire d’un chien-loup irlandais ajouterait que les éléments les plus distinctifs de son pelage, ce sont ses sourcils broussailleux et sa barbe qui lui confèrent un air de noblesse.

Ce gentil géant mesure au moins 32 po au garrot, dans le cas du mâle, et il n’est pas rare qu’il atteigne 36 po. Il pèse au moins 120 lb, mais bon nombre de chiens-loups font beaucoup plus. Même en se couchant en rond (chose qu’il ne fait jamais), ce chien n’en resterait pas moins un gros chien!

Personnalité:

Le cœur du chien-loup irlandais est aussi grand que sa taille! Il est doux, noble, sensible et facile à vivre. Même s’il peut courir à fond de train, il se déplace, la plupart du temps, au ralenti à l’intérieur de la maison, et n’est vraiment pas du genre à obéir au doigt et à l’oeil. Il va le faire éventuellement, mais à son propre rythme!

Sous des dehors de gentil géant se cache l’âme d’un chasseur redoutable; pour cette raison, il faut être vigilant quand on laisse ce chien aller à l’extérieur. Comme tous les chiens de poursuite à vue, le chien-loup irlandais adore pourchasser les animaux qui s’enfuient à son approche, et il peut mettre un certain temps avant d’obéir à son maître qui lui enjoint de revenir. Toutefois, il se comporte généralement de façon irréprochable avec les autres chiens, les animaux domestiques et les enfants. En règle générale, sa taille imposante suffit à dissuader les cambrioleurs. Heureusement, car la plupart des chiens-loups irlandais ne sont pas belliqueux et font de piètres chiens de défense.

Vie Au Quotidien:

Le principal point à considérer quand on envisage d’acheter un chien-loup irlandais, c’est sa taille. Ce chien a besoin d’espace pour bouger et être à l’aise. Il ne faut pas oublier qu’il a l’envergure d’une personne adulte… à quatre pattes, ce qui requiert encore plus d’espace. Le niveau d’énergie du chien-loup irlandais est modéré, et dans la mesure où on l’emmène à l’extérieur chaque jour pour faire une bonne promenade ou une course, il sera content de se prélasser dans la maison. Le besoin d’espace s’applique aussi à la voiture : est-elle assez spacieuse pour y loger le chien? Vous sentez-vous en mesure de maîtriser un chien de cette taille? Seriez-vous capable de le transporter s’il était malade ou blessé? Il ne faut pas perdre de vue qu’un gros chien est synonyme de grosses factures – que ce soit pour la nourriture, les soins vétérinaires, la pension, etc.

Le chien-loup irlandais aime le temps froid et préfère se coucher sur les surfaces dures et froides pendant les mois d’été. Il développe souvent des callosités aux coudes à cause de cette habitude, et cela peut devenir disgracieux et même inconfortable pour le chien.

L’entretien de ce chien n’est pas compliqué. Son poil ne se feutre pas, mais il faut le peigner une ou deux fois par semaine et arracher (épiler) le poil mort deux fois par année. Sinon, le chien aura l’air hirsute et négligé. Le chien-loup irlandais ne mue pas. Comme il peut salir sa barbe en mangeant, il convient de la nettoyer régulièrement et d’essuyer les filets d’eau qui coulent après que le chien a bu.

Historique:

Le chien-loup irlandais est une race dont les origines remontent aux temps anciens. En 391 après J.-C. à Rome, ce chien était reconnu pour ses talents de gladiateur et de chasseur. Au XIIe siècle, une guerre aurait indirectement été déclenchée à cause d’un chien-loup irlandais nommé Aibe, son propriétaire ayant refusé l’offre du roi de l’Ulster qui voulait lui donner 4 000 vaches en échange du chien.

En Irlande, ce chien imposant était le favori des chefs de clans irlandais qui l’utilisaient pour la chasse au loup et au renne. Le courage du chien-loup irlandais était tel que la race fut appelée « Cu Faoil », « Cu » signifiant brave.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la race frôla l’extinction en Irlande en raison de la pratique qui consistait à donner des chiens-loups irlandais à la noblesse de passage, et aussi à cause de l’extinction du loup en Irlande et de la grande famine de 1845. La race telle qu’on la connaît actuellement fut développée à partir des derniers chiens-loups existants que l’on croisa avec le lévrier écossais, le grand danois, le barzoï et le chien-loup tibétain. À l’aube du XXe siècle, la race était florissante à nouveau, et elle compte aujourd’hui encore parmi les plus reconnues et admirées dans le monde.