Merci de votre visite

Pour fermer votre session, cliquez sur "OK"


Change font size

Comprendre les chaleurs chez la femelle du chat

Si vous avez déjà eu une chatte en chaleur chez vous, vous ne pourrez jamais oublier ses miaulements typiques et ses constantes demandes d’attention. Si votre chatte n’est pas en mesure de s’accoupler, la période des chaleurs risque d’être pénible, pour elle comme pour vous. Par contre, si elle réussit à s’accoupler, préparez-vous à accueillir deux portées de chatons par année! À moins que vous n’ayez l’intention de faire l’élevage, la stérilisation de votre chatte fait partie des meilleurs soins à donner. Elle aura la vie plus facile, et vous également.

Lorsque votre chatte est en chaleur, elle se trouve dans la phase fertile de son cycle reproducteur et elle cherche un partenaire pour s’accoupler. Les périodes de chaleurs surviennent habituellement au printemps et à l’automne, et elles peuvent durer de quelques jours à quelques semaines. La femelle du chat a normalement ses premières chaleurs vers l’âge de six mois, mais certaines chattes entrent en chaleur dès l’âge de quatre mois.

Pendant ses chaleurs, votre chatte peut devenir plus affectueuse et le manifester en se frottant contre les meubles, les murs, les gens qu’elle aime. Elle frottera probablement son arrière-train et adoptera une position caractéristique, celle de l’accouplement, en relevant sa croupe et sa queue. Pour le propriétaire, ce sont les vocalisations et le marquage urinaire qui posent le plus grand problème. Les femelles en chaleur vont hurler de manière forte et constante pour attirer un mâle. Parfois, elles arrosent les murs ou les meubles par des jets d’urine à l’odeur prononcée pour signaler leur réceptivité sexuelle à d’éventuels mâles. Si vous avez un chat d’intérieur femelle, il se peut qu'elle prenne des moyens désespérés pour sortir, allant jusqu’à se jeter contre les fenêtres et les portes.

Votre vétérinaire peut certes recommander des médicaments pour atténuer les symptômes des chaleurs chez votre femelle, mais la meilleure façon de les prévenir est encore de la faire stériliser. Après la stérilisation, elle n’aura plus de périodes de chaleurs, ce qui atténuera son comportement territorial et diminuera sa propension au marquage par l’urine ou les griffades.