Merci de votre visite

Pour fermer votre session, cliquez sur "OK"


Change font size

Impact du vieillissement du cerveau chez le chat

Les effets du vieillissement sont malheureusement inévitables, tant chez les humains que chez nos amis les chats. En fait, selon l’American Association of Feline Practitioners, 50 % des chats âgés de 15 ans (l’équivalent de 85 ans chez les humains) présentent des signes de vieillissement cérébral. Les maladies liées au vieillissement du cerveau peuvent avoir un sérieux impact, non seulement sur la vie de votre chat mais aussi sur celle de toute la famille.

Chez le chat âgé, les signes de troubles cognitifs incluent :

  • Diminution des interactions avec les humains et les autres animaux de la maison
  • Perte de l’envie de manger
  • Excrétions fécales et urinaires hors du bac à litière
  • Perte de capacité à résoudre les problèmes
  • Conscience amoindrie de son entourage
  • Cycles de sommeil-veille incohérents
  • Miaulements à tue-tête – surtout pendant la nuit

De même qu’il existe des moyens pour combattre les signes de vieillissement cérébral chez les humains, il en existe aussi chez les chats. En fait, c’est quand il est âgé que votre chat a le plus besoin de votre soutien. Vous pouvez l’aider, par des mesures de sécurité accrues, une nutrition appropriée et la stimulation mentale, à gérer n’importe quel problème de comportement et à rester en bonne condition mentale malgré le passage des ans.

À l’heure des repas, choisissez une nourriture qui est riche en antioxydants et en acides gras oméga, pour aider à améliorer la fonction cognitive de votre chat âgé. Placez ses croquettes dans un jouet, une balle ou un labyrinthe distributeur, pour l’encourager à trouver sa nourriture et stimuler son activité mentale.

Le soir, assurez-vous que votre chat dorme dans un lieu à la fois tranquille et sécuritaire. Laissez une lumière ou une veilleuse allumée pour l’aider à mieux voir malgré sa vision déclinante, ainsi que pour accommoder ses cycles changeants de sommeil et de veille, et sa tendance accrue à errer dans la maison.

Veillez à placer des surfaces antidérapantes un peu partout dans la maison et à ajouter des rampes d'accès ou des marchepieds pour permettre à votre chat âgé d’atteindre des lieux plus élevés sans avoir à sauter. Augmentez le nombre et la taille des bacs à litière pour résoudre les problèmes causés par les excrétions plus fréquentes – autre changement de comportement commun chez les chats âgés.