Merci de votre visite

Pour fermer votre session, cliquez sur "OK"


Change font size

Anatomie spécialisée du chat

Afin de donner les meilleurs soins à votre chat, il est essentiel de comprendre son anatomie. Prenez quelques minutes pour examiner votre animal de la tête à la queue en lisant ce qui suit, et découvrez comment fonctionne son organisme.

TÊTE :
La flexibilité du cou est un signe certain du caractère prédateur de votre chat. Elle permet à son crâne solide d’effectuer toute la gamme de mouvements requis pour la surveillance d’une proie.

YEUX :
Votre chat a de grands yeux enfoncés profondément dans de solides orbites, qui lui assurent une plus grande protection. Chaque œil jouit d’une grande profondeur de champ, lui permettant de mieux juger des distances quand il chasse.

DENTURE :
Votre chat a la denture typique d’un carnivore qui chasse : des canines pour la mise à mort, des incisives pour tenir la proie et des molaires pour déchirer la nourriture. La mâchoire inférieure, particulièrement flexible, donne plus de puissance à la gueule pour mâcher la nourriture.

OREILLES :
Les oreilles de votre chat sont comme des antennes paraboliques qui captent une gamme étendue de sons. Véritables instruments de précision, les muscles des oreilles orientent ces organes de manière à pouvoir détecter des types de sons précis. Comme chez les humains, l’oreille interne est aussi un organe d’équilibre.

DOS :
Le dos du chat est caractérisé par des os plus gros situés au centre de la colonne, qui aident à soutenir le poids du torse. Les muscles du dos sont très forts, pour permettre au chat de transporter ses proies sur de grandes distances.

MEMBRES POSTÉRIEURS :
Les membres postérieurs ne peuvent bouger que vers l’avant ou l’arrière. Les genoux des membres postérieurs correspondent aux coudes des membres antérieurs. Ces articulations agissent ensemble pour donner au chat la capacité de faire des sauts et des bonds uniques.

MEMBRES ANTÉRIEURS :
À la différence des membres postérieurs, les membres antérieurs peuvent non seulement bouger vers l’avant ou l’arrière, mais aussi effectuer une légère rotation de manière à amener le dessous des pattes vers la face. Le chat peut ainsi se laver et se nettoyer efficacement.

PATTES :
Les pattes sont si longues que le chat semble en fait marcher davantage sur ses « doigts », soutenus par des coussinets sensibles et denses. Les griffes sont rétractiles.