Merci de votre visite

Pour fermer votre session, cliquez sur "OK"


Science Diet - Vet's #1 Choice for Their Own Pets



Chat d’humeur égale, le Persan est réputé pour ses longues siestes au soleil, entrecoupées de débordements d’énergie propres à un chaton.

     Persan COUP D’OEIL

Poids:

Mâle : lourd : >12 lb
Femelle: moyen : 8 à 12 lb

Couleur des yeux :

Bleu, Cuivre, Vert, Noisette, Impairs

Attentes réalistes:

Espérance de vie: 8 à 11 ans
Besoin de compagnie/d’attention : Faible, Modéré
Tendance à perdre ses poils : Élevée

Robe:

Longueur: Longue
Caractéristiques: Soyeuse
Couleurs: Blanc, Roux, Crème, Noir, Bleu, Chocolat, Lilas, Argent (« Silver »), Golden, Cameo, Écaille de tortue (« Tortie »), Bleu-crème, Brun, Calico, Seal
Patrons: Couleur unie (« Solide »), Écaille de tortue (« Tortie »), Particolore, Tricolore/Calico, Tabby, Fumé (« Smoke »), Ombré (« Shaded »), Colourpoint
Pelage moins allergène: Non
Besoin de toilettage: Élevé

Reconnaissance officielle:

Reconnaissance par les associations félines:
CFA, ACFA, FIFé, TICA, AFC
Popularité: Race très répandue


The Persian Cat Breed

TheOriental is a cat of extremes with a long head, tall ears and long, slender legs.

Il faut surveiller attentivement l’alimentation du Persan pour qu’il maintienne son poids, puisqu’il n’a pas la réputation d’être très actif.

Le Persan présente es caractéristiques extrêmes d’une morphologie dite « bréviligne » : un corps court mais très massif, des pattes épaisses, un cou court et épais. Ce chat a aussi une queue courte et de petites oreilles. La tête ronde porte de gros yeux ronds. Vu de profil, le visage est plat et le nez complètement retroussé, laissant uniquement voir la truffe colorée.

La fourrure du Persan est épaisse, longue et uniforme. Le poil est fin mais normalement brillant et lustré.

PERSONNALITÉ:

Malgré son tempérament placide, le Persan peut se mettre à jouer comme un chaton. Vous le voyez dormir au soleil quand tout à coup il bondit, court partout et se roule dans tous les sens.

Le Persan aime s’allonger à côté de son maître, dormir dans son lit et même s’asseoir sur ses genoux quand le cœur lui en dit. Il n’est pas affecté par les changements de routine et se montre généralement amical avec tout le monde.

VIE AU QUOTIDIEN:

Il faut surveiller attentivement l’alimentation du Persan pour qu’il maintienne son poids, et aussi la quantité d’exercice qu’il fait, puisqu’il n’a pas la réputation d’être très actif. Le Persan a donc besoin d’exercice interactif pour rester au meilleur de sa forme. Il aime s’amuser avec son maître, jouer avec des jouets interactifs, courir après des balles et attraper des souris bourrées d’herbe à chat, mais il faut souvent le stimuler pour qu’il bouge.

La robe du Persan nécessite un entretien quotidien. Il faut brosser et peigner la fourrure pour la garder lisse et sans nœuds. En outre, il faut nettoyer soigneusement le visage plat, car les yeux ont tendance à pleurer facilement, ce qui peut laisser des taches.

HISTORIQUE:

Le Persan est une race de chats qui remonte à loin, et comme les autres races anciennes, il a une histoire un peu nébuleuse. Il existait des chats à long poil en Italie dès le 16e siècle, importés d’Asie. Au 17e siècle, l’explorateur Pietro Della Valle apporta en Italie un chat de Perse, qui fut ajouté au programme d’élevage. Ce chat de Perse était peut-être l’animal connu sous le nom de Chat des sables, car il vivait dans le désert. Le Chat des sables avait une fourrure laineuse, semblable à un tampon de laine d’acier, qui le protégeait et lui permettait de vivre dans le sable.

Quelque 100 ans plus tard, Nicolas de Pereisc fit l’acquisition de chats à long poil venant de Turquie, qui est aussi la patrie de l’Angora turc, autre race de chats à poil long. Au 19e siècle, les descendants de ces chats de Turquie furent accouplés à ceux d’Italie, et c’est ainsi qu’apparut la race moderne de Persan. Bien qu’il s’agisse d’une race ancienne, c’est une race créée par l’homme.

La popularité du Persan fit un bond lorsque la reine Victoria et d’autres membres de la famille royale tombèrent amoureux de cette race étonnante. À la fin du 19e siècle, le Persan fut introduit aux États-Unis, où il devint vite populaire.