Merci de votre visite

Pour fermer votre session, cliquez sur "OK"


Science Diet - Vet's #1 Choice for Their Own Pets



Chat au tempérament placide, le Manx s’entendra bien avec tous les gens faisant partie de votre vie et demeurera un compagnon affectueux pour de nombreuses années.

     Chat de l’île de Man, Manx COUP D’OEIL

Poids:

Mâle: moyen : 8 à 12 lb
Femelle: moyen : 8 à 12 lb

Couleur des yeux :

Ambre, Cuivre, Vert, Or, Noisette, Orangé, Jaune

Attentes réalistes :

Espérance de vie : 9 à 13 ans
Besoin de compagnie/d’attention : Modéré
Tendance à perdre ses poils : Modérée

Robe:

Longueur: Courte, Longue
Caractéristiques: Droite
Couleurs: Blanc, Bleu, Noir, Roux, Crème, Argent (« Silver »), Écaille de tortue (« Tortie »), Bleu-crème, Brun
Patrons: Couleur unie (« Solide »), Écaille de tortue (« Tortie »), Particolore, Tricolore/Calico, Tabby, Tiqueté, Fumé (« Smoke »), Ombré (« Shaded »)
Pelage moins allergène : Non
Besoin de toilettage : Modéré, Élevé

Reconnaissance officielle :

Reconnaissance par les associations félines :
CFA, ACFA, FIFé, TICA. AFC
Popularité: Race rare


The Manx Cat Breed

Le Manx est l’une des races de chats les plus anciennes que l’on connaisse.

Chat trapu de taille moyenne, le Manx est doté d’une lourde ossature. Il peut paraître plus gros qu’il ne l’est en réalité, et peut surprendre par le poids élevé qu’il atteint à l’âge adulte.

Le Manx est tout en rondeur : la tête, les yeux, la croupe sont ronds, les patons des moustaches sont arrondis. La disposition des oreilles forme un arc de cercle lorsqu’on les observe de derrière. L’arrière-train est plus élevé que l’avant-train, une caractéristique bien visible lorsque le chat se tient debout sur ses pattes.

Les Manx ne sont pas tous dépourvus de queue. Chez celui qui n’a absolument pas de queue, appelé Rumpy, la main passe du dos à la croupe sans s’arrêter ni sentir de protubérance quand on le caresse. Celui qui a un petit moignon de queue est appelé Stumpy. Certains individus sont classés comme Rumpy Riser, car la minuscule queue se lève lorsqu’on passe la main sur la croupe. Ce phénomène disparaît avec l’âge, quand cette petite queue se couvre d’un coussin de graisse. Certains chatons Manx sont dotés d’une queue pleine longueur à la naissance, d’autres, d’une demi-queue.

Le Manx a une fourrure courte doublée d’une couche de sous-poil, ce qui la rend épaisse et dense. Certaines associations félines reconnaissent aussi le Manx à poil long, qui peut être appelé Cymric chez les unes, et Manx à poil long chez les autres.

PERSONNALITÉ:

Chat placide et adorable, le Manx est rarement contrarié par les événements. C’est un compagnon affectueux, qui adore les humains.

VIE AU QUOTIDIEN :

Il faut surveiller attentivement l’alimentation du Manx pour le garder à un poids raisonnable. Il a tendance à avoir bon appétit et peut assez rapidement prendre de l’embonpoint.

Malgré son caractère plutôt placide, le Cymric adore courir et jouer. Il a une démarche particulière : il ressemble à une boule de quilles qui roule autour de la pièce.

Pour la garder lisse et sans nœuds, il est important de brosser chaque jour la robe à double épaisseur, car le sous-poil a tendance à s’accumuler si on néglige le brossage. Cette opération demande un soin particulier pendant la mue.

HISTORIQUE:

Le Manx est une des races de chats les plus anciennes que l’on connaisse. Bien des légendes passionnantes entourent ses origines. La plus intéressante, mais aussi la moins exacte sur le plan génétique, raconte que le Manx faisait un somme au moment où Noé appela les animaux à monter à bord de l’arche. Le chat se réveilla tout comme Noé allait fermer la porte. Il réussit à entrer de justesse, mais Noé ferma accidentellement la porte sur sa queue, la coupant net. Une autre légende prétend que le Manx provient d’un des navires de l’Armada espagnole, qui coula au large de l’île de Man (île britannique) en 1588.

La véritable origine du Manx se rattache probablement davantage aux navires de commerce faisant le trajet entre la Phénicie et le Japon. Des marins peuvent avoir ramassé quelques chats japonais à la queue en tire-bouchon au cours du voyage, les ramenant à bord pour chasser les souris plutôt que dans l’intention de lancer une nouvelle race de chats.

Le premier champion Manx s’appelait Bonhaki. Ce tabby argent (« Silver ») remporta les honneurs à Londres vers 1900. L’élevage commença aux États-Unis au début des années 30, et le titre de Grand Champion des États-Unis fut décerné à un Manx pour la première fois en 1951.